• 11

     

     

    Une goutte d'eau pure   versée dans le vin pur   voici la Communion et le Pain partagé

     

    La Trinité du pas des mouettes est inscrite sur le sable

    Elle est trace qui se dit et se redit   qu'il faut mâcher

    C'est ainsi qu'elle s'imprègne   du Ciel ailé vient sur la Terre

    Crie tout là-haut l'Immensité

     

    Vol sans trace de trois oiseaux

    Sont

    Un plus un    vont un par un     contre ce bleu si tendre encore     qu'à peine est là contre le gris

     

    La mer descend       mais sans rien dire

    Laisse un miroir d'eau sur le sable

     

     

     

    10

     

     Ainsi descendent

    Les gris   l'azur   les oiseaux   la rosée

    Marchent mouettes sur le ciel

     

    La rumeur est douce et blanche

    Fidèle au coeur comme la source

    De cet Amour qui attend

     

    Viens en la mer n'être plus rien

     

     

                                                                                                                                                                                                   ( livret 2 : page 83 ... + )

                                                                                                                        

    « 1012 »